dimanche 16 octobre 2022

Altitude 465, c'est passé !



La journée du 5 aout on s'en rappelle avait marqué un tournant dans l'histoire du chantier qui a occupé le C7lub, mais en particulier Bobo, pendant de longues années, sans jamais abandonner. Son nom: "Altitude 465"

S'étant encore armé de patience, c'est seulement 15 jours plus tard , qu'en bonne compagnie, Bobo était allé voir ce que le trou avait dans le ventre au delà de la désob de cette fissure récalcitrante dans le poudingue qui l'a occupé si longtemps. Voici le récit de cette descente, rédigée par Déborah qui était de la partie avec Amaury.

Samedi 20 août 2022 : je rentre en Belgique après un appel de Bobo : "on a avancé dans altitude 465, faut que tu viennes voir". Youpiee, on va creuser dans un de mes trous préférés !
C’est comme ça qu’on se rejoint avec Bobo et Amaury à Malmedy. Objectif : voir si ça continue maintenant que le passage étroit dans l’interstrate est passable !

Après l’habituelle petite marche d’approche tout en dénivelé positive, on commence notre petite explo. Bobo passe en premier, ça continue dans l’interstrate jusqu’à un ressaut 1,70 (qui ne fera plus qu’un 1,30m après la désob) : le "resaute mouton" (faut pas me laisser donner des noms dans une grotte ).

Après, changement de strate par une trémie subverticale qui se continue par un puits, Bobo s’y engouffre, mais tout s’effrite dans le Poudingue ! On enlève de la terre pour éviter qu’il soit arrosé de cailloux ; malgré ça, au moindre geste tout croule. Bobo décide que c’est trop dangereux pour aller plus loin. Il faudra revenir stabiliser avant de continuer.

Conclusion de la journée : environ 30m de première avec arrêt sur un cran vertical qui semble accuser une petite dizaine de mètres. Avec pour fêter ça à la sortie un dessert à la pâtisserie de Pauline miam !


Croquis: Bobo
Photo: Amaury et Bobo








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Salut,
Une remarque, un encouragement, une suggestion, voici l'occasion de vous exprimer sur cette page.
Jack